Faut-il prendre une assurance santé pour son animal ?

Faut-il prendre une assurance santé pour son animal ?

Grâce aux progrès en matière de soins vétérinaires et de produits nutritionnels de qualité, les animaux de compagnie profitent d’une plus grande espérance de vie. Le coût de possession d’un animal de compagnie a donc également augmenté. La nourriture, les jouets, les accessoires et les soins vétérinaires constituent les principales dépenses à considérer lorsque vous adoptez un nouvel animal.

Une couverture d’assurance pour animaux de compagnie peut vous aider à planifier les soins de santé de votre animal et à compenser les coûts des soins de base (vaccins, soins dentaires, prises de sang, pharmacie…), mais surtout en cas d’accidents et de maladies que l’on ne peut pas prévoir à l’avance.

A qui s’adresse les mutuelles pour animaux ?

Avant de décider si vous voulez souscrire une assurance pour animaux de compagnie, téléchargez des modèles de polices d’assurance auprès des assureurs. Examinez attentivement chaque police pour connaître les limitations, les exceptions et les majorations éventuelles. Vous pouvez également contacter un conseiller pour toute question.

En comparant les différentes assurances pour animaux de compagnie, ce que chacune couvre/ne couvre pas, vous pourrez plus facilement prendre la meilleure décision pour vous et votre animal.

L’assurance santé pour animaux est un choix personnel. Si vous ne pouvez pas payer les soins d’urgence directement, vous devriez envisager d’en souscrire une. Vous aurez ainsi l’esprit tranquille lorsque votre animal tombera malade ou aura un accident (ce que personne ne souhaite bien évidemment).

Combien coûte une assurance pour chien (ou chat, lapin, furet, oiseau…)

Comptez en moyenne 10 à 50 euros par mois, selon les prestations auxquelles vous aurez souscrit et selon l’animal à assurer. Bien entendu, un chien coûtera plus cher qu’un chat ou un lapin… un chat ou un chien de race sera également plus cher qu’un chat de gouttière ou un chien croisé par exemple…

Le tarif de l’assurance pour chien, chat et nac (lapin, furet, perroquet…) varie aussi selon le type de formule choisie. En général, les assureurs proposent plusieurs niveaux de protection pour les animaux :

  • Les formules basiques/économiques, couvrant uniquement les soins vétérinaires courants et les frais occasionnés par un accident.
  • Les formules intermédiaires incluant d’autres frais et maladies.
  • Les formules haut-de-gamme, avec des options plus spécifiques. Les tarifs peuvent alors atteindre jusque 80€ par mois !

Une dernière chose : plus l’animal est âgé, plus la cotisation sera élevée… mais certains assureurs proposent des tarifs plus intéressants pour les « familles nombreuses ».

Attention cependant si vous souhaitez faire des économies, évitez les assureurs les moins chers. En général, ils cachent de bien mauvaises surprises, par exemple des augmentations régulières et non discutables des contrats… Lisez les petites lignes !

Quelques astuces pour bien comparer les mutuelles (et choisir celle qu’il vous faut)

Vérifiez tout d’abord si votre animal de compagnie répond aux critères de sélection liés à l’âge. La plupart des animaux de compagnie peuvent être assuré à partir de 8 semaines ou plus. Par contre, certains assureurs ne couvriront pas votre animal de compagnie avec une police maladie s’il a neuf ans ou plus, mais vous pourrez généralement souscrire une assurance accident quel que soit l’âge de votre animal.

Les assurances santé pour animaux excluent généralement les affections préexistantes ; il est donc conseillé de faire couvrir votre animal de compagnie dès son plus jeune âge.

Quelques autres points à vérifier :

  • Quels seront les remboursements selon le contrat auquel vous aurez souscrit ? En règle générale, vous percevrez entre 60 à 100% de vos dépenses vétérinaires.
  • Aurez-vous à payer une franchise ? Une franchise plus élevée signifie souvent des primes moins élevées et vice versa.
  • Quel est le plafond annuel des prestations que votre assureur paiera ? Votre contrat prévoit généralement un plafond pour la valeur des demandes de remboursement que vous pouvez introduire par an. Une fois ce plafond atteint, vous ne pouvez plus faire de demande de prestations cette année-là.
  • Faites attention aux exclusions. Une exclusion est un traitement pour lequel vous ne pouvez pas demander de remboursement. Par exemple, votre police peut ne pas couvrir les traitements dentaires ou les traitements facultatifs. Il vous faudra choisir un contrat d’assurance plus complet si vous désirez des options particulières.
  • Quel est le délai de carence pour obtenir un remboursement ? Le délai de carence est la période de temps pendant laquelle vous devrez patienter entre votre souscription et votre demande de remboursement.

En France, seuls 5 à 6% des chiens et chats sont assurés actuellement. Allez-vous protéger vos animaux en toute circonstance cette année ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top