La Ferme des Animaux, roman de George Orwell

La Ferme des Animaux, roman de George Orwell

Ce roman est l’un des livres qui m’a le plus marqué durant ma jeunesse. Au delà de l’histoire avec les animaux, il nous donne une terrible leçon de vie… Dans ce roman, George Orwell nous décrit une ferme dans laquelle les animaux se révoltent, prennent le pouvoir et chassent les hommes. Et à la fin…

Je vous propose un résumé de ce roman, ne lisez pas la fin si vous souhaitez le lire !!

Résumé du livre :

La ferme du Manoir est dirigée par M. Jones, un agriculteur cruel et ivrogne. Un jour, les animaux se réunirent pour écouter Sage l’Ancien, le plus vieux porc de la ferme. Il leur fait part d’un rêve, appelant les animaux à se soulever contre le fermier, pour enfin mener une vie dans l’égalité, l’entraide et la paix. Les animaux sont très enthousiastes à cette idée. Sage l’Ancien meurt quelques jours plus tard. C’est ainsi que les cochons, les animaux les plus intelligents, commencent à préparer une rébellion, menés par Boule de neige et Napoléon.

Environ 3 mois plus tard, les animaux se révoltent contre M. Jones et prennent le contrôle de la ferme. Ils changent le nom de la ferme en “Ferme des animaux”. Ils décident que la ferme sera désormais dirigée uniquement par des animaux, appelant le système “Animalisme”. Ils écrivent 7 Commandements : “Tout deux pattes est un ennemi”, “Tout quatre pattes ou volatile est un ami”, “Nul animal ne portera de vêtement”, “Nul animal ne dormira dans un lit”, “Nul animal ne boira d’alcool”, “Nul animal ne tuera un autre animal” et enfin le plus important de tous “Tous les animaux sont égaux”. “Quatre pattes oui, deux pattes non” devient le chant populaire des moutons. M. Jones et ses amis attaquent la ferme pour tenter de la reprendre (Bataille de l’étable), mais les animaux les chassent. M. Jones s’enfuit et ne revint jamais.

Là où ça commence à changer…

Après cela, Boule de neige et Napoléon se disputent, car ils ont des idées différentes sur la façon de diriger la Ferme des animaux. Boule de neige annonce son intention de construire un moulin à vent, mais Napoléon n’est pas d’accord. Ce dernier entraîne 9 chiots qui, une fois adultes, l’aideront à chasser Boule de Neige de la ferme. Il en prend alors le contrôle et dirige la ferme tout seul (comme un dictateur). Napoléon utilise les chiens pour tuer tout animal qui n’est pas d’accord avec lui, tandis qu’un cochon appelé Brille-Babil continue de dire aux animaux que tout va bien et qu’ils doivent soutenir Napoléon.

Par la suite, Napoléon décide de construire un moulin à vent, en prétendant que c’était son idée depuis le début. Le premier moulin à vent qu’ils construisent s’effondre. Napoléon attribue la faute (et d’autres problèmes) à Boule de neige. Il prétend que Boule de neige se faufile dans la Ferme des animaux, ruinant tout. De nombreux animaux sont tués pour avoir été en contact avec Boule de neige. Napoléon commence à travailler avec des êtres humains à l’extérieur, alors que cela était interdit auparavant. L’un d’eux est leur voisin, un fermier du nom de M. Frederick. Il fait venir un groupe d’hommes qui envahissent la ferme et détruisent le deuxième moulin à vent. Les animaux les combattent dans la “Bataille du moulin à vent”, à grands frais.

Et au final…

Alors que les animaux construisent un troisième moulin à vent, Boxer, leur cheval le plus fort, perd ses forces à cause de la vieillesse et s’effondre. Napoléon l’envoie se faire abattre, alors que Malabar était son ami. Les cochons continuent à travailler avec les humains et commencent à se comporter comme eux, par exemple en vivant dans la ferme et en marchant sur 2 pattes. Ils apprennent aux moutons un nouveau chant : “Quatre pattes, c’est bien, deux pattes, c’est mieux”. Les commandements sont complétés par d’autres mots : ” Aucun animal ne doit dormir dans un lit… avec des draps“, ” Aucun animal ne boira d’alcool… à l’excès“, ” Aucun animal ne tuera un autre animal… sans raison valable” et “Tous les animaux sont égaux, mais certains animaux sont plus égaux que d’autres“. Et c’est ainsi, qu’à la fin du livre, des animaux regardent les cochons parler avec un groupe d’humains et s’aperçoivent qu’ils ne peuvent plus discerner qui est l’humain et qui est le cochon…


Ce livre fait partie de notre sélection littéraire sur les animaux que vous pouvez découvrir ici sur notre site.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? L’avez-vous apprécié ? Qu’en pensez-vous ?

One thought on “La Ferme des Animaux, roman de George Orwell

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top